Aujourd'hui j'ai appris une terrible nouvelle totalement par hasard. Je vous explique.

En pleine crise d'égo, j'étais en train de m'amuser à rechercher mon nom et mon prénom avec Google (même si, je vous l'accorde, ce n'est pas bien de contribuer à renforcer l'hégémonie de ce moteur de recherche. Il faut plutôt utiliser Exalead, Ask ou encore Wikia Search pour les têtes brûlées) et puis à faire des variantes comme "nom prénom", "prénom nom", prénom NEAR nom (n'essayez pas ce dernier truc, ça ne sert à rien).

Au début, tout se passe bien. Je découvre au détour de mes visites sur différents sites que mon prénom et mon patronyme sont également ceux d'un éminent professeur d'université, d'un repris de justice ou encore d'un patron de restaurant new-yorkais. C'est le professeur qui est le plus représenté sur le net, principalement en raison de ses publications et des diverses conférences au cours desquelles il est intervenu. Je continue ma recherche, et là, c'est le drame !

Je n'y ai tout d'abord pas cru mais il faut me rendre à l'évidence : un élu municipal de l'UMP se nomme exactement comme moi. A la lecture des quelques textes dont il est l'auteur ou le co-auteur, on peut clairement voir que ce n'est pas un rigolo, ses prises de position sont bien tranchées et plutôt réactionnaires, bref, il est bien à la droite de son parti.

Ne sachant pas comment réagir, j'ai pris mon temps pour réfléchir. Finalement, c'est la solution la plus logique qui s'est imposée d'elle-même : j'ai donc décidé que dorénavant ce blog sera officiellement de droite. Il faut se soutenir entre cousins.

Dès aujourd'hui, je milite pour la généralisation des OGM, en particulier dans le domaine alimentaire. Je soutiens à 100% le régime chinois et les jeux olympiques, du moment qu'ils achètent quelques Airbus. Je veux que l'on évalue dès leur plus jeune âge tous les bébés afin de déterminer ceux qui deviendront des délinquants notoires et je suis bien sûr contre l'avortement. Je suis pour la privatisation totale de tous les secteurs d'activité. Enfin, je suis prêt à accueillir la tente de ce grand humaniste qu'est Mouammar Kadhafi dans mon jardin.