Fonctionerd

Le blog d'un fonctionnaire assez bavard et un peu nerd sur les bords. Anecdotes et tutoriels en perspective.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - internet

Fil des billets - Fil des commentaires

29août

Une pub vous choque ? Passez à l'offensive avec le JDP

J'ai récemment appris l'existence du JDP, le "Jury de Déontologie Publicitaire". Il s'agit d'une instance indépendante composée de 9 membres auprès de laquelle vous pouvez vous plaindre d'une publicité diffusée au cours des deux derniers mois. Si la plainte est fondée, le jury se réunira pour statuer et éventuellement faire cesser la campagne publicitaire et en interdire la rediffusion.

Il y a trois choses importantes à savoir avant de déposer une plainte sur leur site :

  • Les plaintes anonymes ne sont pas traitées
  • L'ensemble de la procédure est gratuite pour la personne physique ou morale qui dépose une plainte
  • Le JDP est tenu de rendre sa décision au maximum un mois après le dépôt de la plainte

Une plainte est recevable à partir du moment où la publicité visée vous dérange pour l'une des raisons suivantes : elle dénigre, elle est agressive ou déloyale, elle est de nature à tromper ou induire en errreur, elle est choquante ou nuisible à la société ou à des individus.

La lecture des décisions rendues précédemment par le JDP est plutôt instructive. Vous pouvez y accéder sur cette page.

Quel intérêt pour les libristes ?

Je me suis permis de faire passer ce billet sur le Planet-libre car j'estime que l'existence du JDP est une information à faire circuler largement au sein de notre petite communauté. En effet, il y aura à n'en pas douter de nombreuses occasions dans le futur où nous pourrons nous plaindre de telle ou telle campagne de publicité et tout particulièrement dans le monde impitoyable de l'informatique.

Par exemple, j'aurais adoré faire plancher le JDP sur la campagne "Get the facts" de Microsoft. L'équivalent Britannique du Jury de Déontologie n'avait pas hésité à utiliser le mot trompeurs (misleading) pour qualifier les comparatifs effectués par la firme de Redmond.

Autre cas où il me semblerait intéressant d'intervenir, ce sont les nombreuses publicités qui vous assènent un "disponible sur PC et MAC". Je suis désolé, mais un logiciel qui n'est disponible que pour Windows n'est pas exactement disponible pour PC.

Et dans le domaine de la mobilité, que penser des offres de forfaits qui promettent "tout l'internet" en "illimité" alors qu'il ne s'agit souvent que du web avec de vraies limitations écrites en tout petit en bas de page. Encore une bonne raison de saisir le JDP.

Je suis certain que vous trouverez plein d'autres exemples alors, en attendant de passer à l'offensive, gardez cette URL à portée de clic : www.jdp-pub.org .

15mar.

Robert Heinlein et la liberté

A l'heure où se discutent les modalités de la future loi "Création et internet" à l'Assemblée Nationale, j'ai trouvé, au hasard de mes lectures, quelques lignes que j'aimerais beaucoup partager avec vous.

Il s'agit d'une citation issue du livre de science-fiction "Révolte en 2100" écrit par Robert Heinlein. Ce livre est le troisième tome de sa série la plus célèbre : Histoire du Futur. Robert Heinlein est considéré, avec Isaac Asimov et Arthur C. Clarke, comme l'un des trois leaders de ce qui fut appelé "l'âge d'or de la science fiction" depuis les années 20 jusqu'aux années 50 aux Etats-Unis.

Voici ce qu'il écrit :

"Lorsqu'un gouvernement – ou une Eglise – dit à ses sujets : « Il ne faut pas lire ceci, il ne faut pas voir cela, il est interdit de savoir telle chose », il en résulte inévitablement une tyrannie, quels qu'aient été les mobiles primitifs. Il faut bien peu de force pour contrôler un homme dont l'esprit est ainsi déformé. En revanche, nulle violence ne peut venir à bout d'un esprit libre, ni la torture, ni les bombes à fission, rien... on ne peut pas soumettre un homme libre. On ne peut que le tuer."

Si on transpose ces quelques mots en 2009 et qu'on les relie au contenu du projet de loi "Création et internet" (souvent abusivement nommé Loi HADOPI), on ne peut que s'étonner de l'extrême actualité de ces paroles. J'ai la nette impression que les majors du disque, les producteurs de cinéma et de télévision souhaitent nous contraindre à demeurer dans leur monde idéal. Un monde où les consommateurs se précipitent sur les disques et les films dont la promo aura été la plus retentissante sans faire preuve du moindre esprit critique.

Je ne peux que vous inviter à contacter votre député, surtout si il fait partie de la majorité, pour l'inciter à voter contre cette loi qui enferme les internautes français dans une prison digne de grandes démocratie comme la Corée du Nord ou la Birmanie. vous pouvez également lire les très intéressants dossiers de La Quadrature du Net qui expliquent bien mieux que je ne saurais le faire les problèmes posés par ce projet de loi.

HADOPI - Le Net en France : black-out

19janv.

Du progrès du côté des pages jaunes

Dans un précédent billet, je m'indignais du fait de recevoir encore et toujours un annuaire téléphonique chaque année dans ma boite à lettres. Il faut croire que je ne suis pas le seul dans ce cas car il existe un service permettant de demander à être radié des destinataires.

Le site des Pages jaunes semble tellement peu fier d'offrir cette possibilité que la page est plutôt bien cachée. Heureusement, grâce à jp.fox et ses tuyaux de première qualité, je suis aujourd'hui en mesure de vous révéler l'adresse de cette page :

http://www.recevoirmesannuaires.pagesjaunes.fr

La vie est belle, non ?

Eh bien j'ai quand même trouvé une faille : visiblement il n'y a aucune vérification et il est semble-t-il possible de rayer des listes n'importe quel abonné du téléphone du moment que l'on connait son nom et son adresse postale (l'adresse e-mail pouvant parfaitement être inventée).

02août

Chercher « vert » grâce à Ecocho

Vous savez sans doute que le fait de maintenir accessibles des millions (milliards ?) de sites en permanence sur internet n'est pas sans conséquences sur l'environnement. En effet, il faut faire fonctionner 24 heures sur 24 de nombreux serveurs assez gourmands en énergie, d'autant plus qu'ils se trouvent le plus souvent dans d'énormes pièces climatisées à grand frais que l'on nomme des « data-centers ».

Afin de compenser cet important besoin en électricité, la société Google a eu la bonne idée de produire une partie de ses besoins avec des panneaux solaires. L'effort est louable et, lorsque le projet sera entièrement mis en place, Google disposera du plus important parc de panneaux appartenant à une entreprise privée.

Et lorsque l'on souhaite participer devant son écran, on ne peut donc rien faire ? Eh bien si. La petite équipe du site australien Ecocho.com a eu une excellente idée : planter un arbre toute les 1000 recherches pour compenser les émissions de gaz carbonique. Le plus beau, c'est que ça ne changera en rien vos petites habitudes : les recherches se font en réalité via Google ou Yahoo (vous choisissez), le site se finance par l'affichage de publicités ciblées.

Dès lors, il suffirait que 1% des recherches mondiales soient effectuées à travers Ecocho pour contribuer notablement à la réduction de l'impact néfaste des gaz à effet de serre. Au moment où j'écris ces lignes, près de 6000 arbres ont déjà été plantés et vous pouvez même savoir où grâce à la page dédiée.

Une bien belle initiative que je vous encourage à utiliser quotidiennement.

15juil.

Regarder ou ne pas regarder les jeux olympiques...

...mon choix est fait !

Comme un certain nombre de gens à travers le monde, j'ai fait le choix de boycotter les jeux olympiques. Dans mon cas, il ne s'agit pas d'une raison liée à leur organisation au beau milieu d'un pays soumis à une dictature triomphante. Je n'ai pas non plus choisi de défendre la cause tibétaine, même si un peuple privé de liberté par un autre peuple aura toujours ma sympathie et mon soutien.

A la vue des images qui figurent au sommet de toutes les pages de ce blog, on pourrait croire que ma décision est motivée par le refus de la toute puissance de l'argent et du marketing. Ce n'est pas non plus le cas, quoique, il est vrai que je désapprouve totalement l'irruption des multinationales et de leurs millions dans le sport.

Serait-ce alors une question de dégradation de la beauté du sport ? Ce sport qui doit se pratiquer avec humilité et non pas être regardé à travers un écran de télévision par plusieurs centaines de millions de mangeurs de pop-corn. Raté, ce n'est toujours pas la raison principale de mon boycott.

En réalité, si j'ai choisi de ne pas aller à Pekin, ni regarder quoi que ce soit ayant un rapport avec les J.O. à la télé, ni acheter le moindre produit "partenaire" des jeux olympiques, c'est avant tout parce que depuis plusieurs éditions le Comité International Olympique essaye de faire appliquer une règle qui va à l'encontre de l'existence même du web.

En 2004 sur le site internet des jeux d'Athènes, les conditions d'utilisation interdisaient clairement à tout webmaster de créer un lien vers ce site si une demande n'avait pas été effectuée et acceptée au préalable par l'organisation. Voici le texte exact (merci DLFP) des pré-requis à tout lien :

« Pour votre protection et la nôtre, nous avons établi une procédure pour les parties souhaitant introduire un lien vers le site officiel d'ATHÈNES 2004 sur leur propre site. (...) Pour placer un lien attaché en copie, elles devront :
a) Utiliser le terme «ATHÈNES 2004» comme texte référent
b) Ne pas associer le lien avec une image, spécialement l'Emblème d'ATHÈNES 2004 (voir paragraphe ci-dessous)
c) Envoyer une demande écrite à la Direction de l'Internet et des médias interactifs (...) »

...ou comment faire preuve de sa méconnaissance totale de l'internet et de son fonctionnement. Quand les juristes se penchent sur quelque chose, il leur faut peu de temps pour tout pourrir.

C'est pour moi la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Je ne sais pas ce qu'il en est du site internet de Pekin 2008 (à vrai dire j'ai cherché un moment et je n'ai rien trouvé), mais dans le doute le boycott s'impose.

Si j'ai réussi à vous convaincre, vous pouvez vous ajouter à cette liste d'internautes ayant décidé de ne rien regarder concernant les J.O. cet été.

13juil.

Neuf m'impressionne

Hier soir, le téléphone sonne. Voici une retranscription de la conversation qui a suivi :

« - Allo, bonsoir, vous êtes bien Monsieur Fonctionerd ?
- C'est moi en effet.
- Je me présente, je suis Jean Martin de la société Neuf. C'est vous qui utilisez la connexion internet de votre domicile ?
- En partie oui.
- Puis-je vous demander quel est votre antivirus Monsieur Fonctionerd ?
- Aucun, je n'en ai pas.
- Aucun ?!?! Mais vous vous exposez aux virus ?!?!
- Non, j'utilise un système Linux et, sous Linux, pas de virus.
- Ok, vous êtes bien protégé. Je vous remercie Monsieur Fonctionerd. Je vous souhaite une bonne soirée. Au revoir.
»

Ce qui m'impressionne, c'est que le correspondant que j'ai eu au bout du fil a réagi immédiatement lorsque je l'ai informé de mon utilisation de GNU/Linux. Visiblement, soit il connaissait (je n'y crois pas trop), soit il a été bien préparé par la société de télémarketing qui l'emploie (ce que je pense).

Voilà qui vient enrichir la liste des petits signes qui me laissent à penser que GNU/Linux est promis à un brillant avenir. Si les fournisseurs d'accès ont intégré l'existence des systèmes alternatifs, c'est de très bonne augure. Il faudrait maintenant que leurs assistances téléphonique puissent être en mesure de dépanner le client lambda qui utilise Mandriva ou Ubuntu. A ma connaissance, seule la société aujourd'hui disparue Club-Internet avait un support efficace pour GNU/Linux par e-mail avec 24 à 48 heures de délai de réponse.

Neuf n'en est pas à son coup d'essai puisque ses efforts sont constants pour ne pas laisser de côté les utilisateurs de Mac OS ou de GNU/Linux à travers ses multiples services : télévision sur PC, media center.... Sans compter l'ouverture du firmware de la NeufBox 4 qui a permis à certains projets de créer un firmware alternatif.

17juin

Google à toutes les sauces

Le blog anglophone Royal Pingdom propose en téléchargement un fichier excel qui répertorie les noms de domaine acquis par la tentaculaire société Google. En plus de choix logiques (fautes de frappe, services annexes), on peut noter que la société ne laisse rien au hasard. Voici quelques morceaux choisis.

Dans le style « on a tout prévu, même le pire, de la part de nos utilisateurs »

  • gogole.com
  • goooooooooooooooooooooooooooooooooooogle.com
  • goolgool.com
  • htpwwwgoogle.com
  • elgoog.com
  • g00gle.com

Dans le style « futurs services ? »

  • googlevegas.com
  • googleauction.com (auction = enchère)
  • googletv.com
  • sexe-google.com
  • 30dayfitness.com

Dans le style « nous autres, les maîtres du monde »

  • googlereligion.com
  • gtime.com
  • googlemartians.com

Dans le style « nos nouveaux partenaires »

  • googlephilipmorris.com
  • ebay-google.com
  • googlewarnerbros.com
  • googlemastercard.com

Dans le style « interdiction de se moquer de nous »

  • googlepoo.com
  • googlesucks.com
  • fuckengoogle.com
  • gmailsucks.com
  • googlemotherfucker.com

Dans le style « rien à voir »

  • grayarearadio.com
  • djeunzteam.com
  • thesecretofburritos.com
  • nationalcanoejournal.com
  • 1tarmikar.com
  • az-on-url-je.com

NB. : ces adresses ne renvoient pas systématiquement vers un site lorsqu'elles sont ouvertes dans un navigateur. Par contre, elles sont bien la propriété de la société Google.

15juin

Du jaune qui fait tache

A l'ère de l'internet et des réseaux de communication qui filent à la vitesse de la lumière, il existe un îlot de résistance qui a survécu au grand saut dans le 3ème millénaire, mais jusqu'à quand ?

Il s'agit d'un objet complètement anachronique qui vient d'arriver dans votre boite à lettres. Pas la boite électronique, l'autre. Il est jaune et blanc, pèse un bon kilo, se compose de papier fraîchement imprimé, je veux bien sûr parler de l'annuaire téléphonique et de sa soeur jumelle indissociable "Les Pages Jaunes". L'ensemble est emballé dans un plastique épais du plus bel effet que je n'ai pas osé ouvrir pour le moment.

Du coup, je me suis demandé combien de jours se sont écoulés depuis que j'ai consulté un annuaire papier pour la dernière fois... et je n'ai pas réussi à trouver la réponse.

La manne financière résultant de la vente des encarts publicitaires doit être particulièrement importante pour que l'édition d'un outil aussi archaïque arrive à dégager des bénéfices après le paiement des commerciaux, de la conception graphique, de l'impression et de la distribution.

Mais est-ce encore bien nécessaire ? Je note que mon autocollant STOP PUB n'a pas suffit à me préserver de l'arrivée inopinée des deux volumes. En tous cas, je compte bien essayer de retrouver le distributeur (à l'aide du réseau internet si possible) afin de lui rendre son annuaire publicitaire intact, ou mieux, l'obliger à venir le reprendre à domicile, mais il ne faut pas trop rêver.

Finalement, la question que je me pose est la suivante : quel est le moyen le plus écologique de chercher un numéro de téléphone ? L'annuaire papier et ses contraintes évidente (publicité, distribution polluante...) ? Le site www.pagesjaunes.fr qui implique l'utilisation d'électricité pour son fonctionnement et des composants électroniques polluants pour l'informatique du serveur et celle des internautes ? Un numéro de téléphone surtaxé 118 XXX ? Ce dernier choix est probablement le plus onéreux mais il a l'avantage de générer des emplois (bon, ok, personne n'a réellement envie d'occuper ce type de poste) et d'être accessible aux personnes qui ne sont pas équipées en informatique. Leur côté sombre est probablement le matraquage publicitaire généré à la télévision, à la radio et dans les journaux.

Le choix est cornélien. Et vous, vous faites comment ?

17mai

Regarder la télévision sur son PC avec Zattoo

Si vous n'avez pas succombé à une offre d'abonnement à internet "triple-play" (faut-il traduire ça par triple-joujou ?), vous avez peut être opté pour une formule plus restreinte appelée aussi ADSL nu. Dans ce cas, faute de *box (remplacer l'astérisque par Neuf, Free, Darty, Live ou Alice), il ne vous est pas possible de recevoir la télévision par internet... du moins c'est ce que je croyais jusqu'à présent.

Je vous avais déjà présenté il y a quelques temps l'excellent logiciel Miro qui permet de regarder des centaines d'heures de vidéo en fonction de vos goûts mais, malgré l'emploi du terme "chaînes", il ne s'agit pas réellement de télévision en direct. Miro se place plutôt dans la catégorie "gestionnaire de vidéo-podcast". Heureusement, un autre programme vient le compléter efficacement, il s'agit de Zattoo.

Zattoo va vous permettre de visionner en direct une poignée de grandes chaînes nationales et au moins autant de chaînes internationales. En raison des droits inhérents à la diffusion sur internet, la liste n'est pas figée, elle varie même en fonction du pays où vous vous trouvez. Vous trouverez la liste vous concernant sur cette page.

Le programme est disponible pour les systèmes d'exploitation les plus répandus : Windows, Mac OS et GNU/Linux. L'installation ne pose aucun problème. Une fois qu'elle est terminée, il vous faudra créer un compte gratuit sur le site de Zattoo à cette adresse : http://zattoo.com/fr/signup.

Au rayon des bonus, le logiciel propose un guide des programmes très clair et parfaitement à jour (cliquez sur la capture ci-contre). Autre satisfaction, la qualité des images en plein écran est assez bonne, ce n'est pas de la haute définition bien sûr mais il suffit de s'éloigner de quelques mètres de son écran pour faire illusion.

Ce que j'ai moins aimé, c'est le délai d'une à deux secondes lors du passage d'une chaîne à l'autre. Il s'explique par l'indispensable remplissage du buffer pour éviter les coupures intempestives. Il y a aussi le fait que, à l'inverse du site internet, le programme n'est pour le moment pas traduit en français. Enfin, notons que malheureusement Zattoo n'est absolument pas un logiciel libre.

Voilà, vous savez tout. Attention, n'abusez pas trop de Zattoo, la télé ça rend idiot ! (quoi que TF1 n'est pas dans les chaînes proposées...)

13mai

Changement de cap

Aujourd'hui j'ai appris une terrible nouvelle totalement par hasard. Je vous explique.

En pleine crise d'égo, j'étais en train de m'amuser à rechercher mon nom et mon prénom avec Google (même si, je vous l'accorde, ce n'est pas bien de contribuer à renforcer l'hégémonie de ce moteur de recherche. Il faut plutôt utiliser Exalead, Ask ou encore Wikia Search pour les têtes brûlées) et puis à faire des variantes comme "nom prénom", "prénom nom", prénom NEAR nom (n'essayez pas ce dernier truc, ça ne sert à rien).

Au début, tout se passe bien. Je découvre au détour de mes visites sur différents sites que mon prénom et mon patronyme sont également ceux d'un éminent professeur d'université, d'un repris de justice ou encore d'un patron de restaurant new-yorkais. C'est le professeur qui est le plus représenté sur le net, principalement en raison de ses publications et des diverses conférences au cours desquelles il est intervenu. Je continue ma recherche, et là, c'est le drame !

Je n'y ai tout d'abord pas cru mais il faut me rendre à l'évidence : un élu municipal de l'UMP se nomme exactement comme moi. A la lecture des quelques textes dont il est l'auteur ou le co-auteur, on peut clairement voir que ce n'est pas un rigolo, ses prises de position sont bien tranchées et plutôt réactionnaires, bref, il est bien à la droite de son parti.

Ne sachant pas comment réagir, j'ai pris mon temps pour réfléchir. Finalement, c'est la solution la plus logique qui s'est imposée d'elle-même : j'ai donc décidé que dorénavant ce blog sera officiellement de droite. Il faut se soutenir entre cousins.

Dès aujourd'hui, je milite pour la généralisation des OGM, en particulier dans le domaine alimentaire. Je soutiens à 100% le régime chinois et les jeux olympiques, du moment qu'ils achètent quelques Airbus. Je veux que l'on évalue dès leur plus jeune âge tous les bébés afin de déterminer ceux qui deviendront des délinquants notoires et je suis bien sûr contre l'avortement. Je suis pour la privatisation totale de tous les secteurs d'activité. Enfin, je suis prêt à accueillir la tente de ce grand humaniste qu'est Mouammar Kadhafi dans mon jardin.

- page 1 de 2