Fonctionerd

Le blog d'un fonctionnaire assez bavard et un peu nerd sur les bords. Anecdotes et tutoriels en perspective.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - taxe Microsoft

Fil des billets - Fil des commentaires

29fév.

Peut-on vraiment se passer de Microsoft ?

C'est la question qui a été posée par l'émission Service Public sur France Inter le 14 février dernier. Isabelle Giordano accueillait à cette occasion Alix Cazenave de l'APRIL et Edouard Barreiro de l'UFC Que choisir. Notez que les représentants de Microsoft et des distributeurs et fabricants de matériel informatique n'ont pas jugé utile de se déplacer.

Les deux invités ont démontré non seulement avec calme mais aussi avec de nombreux arguments percutants que Microsoft est aujourd'hui en situation de quasi-monopole en matière de logiciels informatiques. Cela s'explique par la vente liée existant depuis plusieurs années en toute impunité malgré les innombrables initiatives (pétitions, procès, questions au gouvernement... etc.) visant à dénoncer cette pratique. La démonstration est complétée par un enregistrement effectué par un reporter ayant essayé à 3 reprises d'acheter une machine sans système d'exploitation, ou au moins sans Windows Vista.

La version électronique de cette émission fut disponible pendant 10 jours sur le site de France Inter ce qui est bien peu pour un sujet de cette importance et une émission d'un excellent niveau. J'ai donc décidé d'en garder une copie et de vous la proposer en téléchargement après avoir converti le format initial non libre (Mp3) en format parfaitement libre (Ogg Vorbis). Au passage, le fichier a maigri de 7 Mo, preuve s'il en est de la supériorité du Vorbis sur le Mp3.

Vous pouvez donc télécharger le fichier de cette émission (53 minutes, 41,7 Mo) en cliquant ici. La lecture peut se faire avec n'importe quel programme compatible avec le format Vorbis, VLC ou Zinf faisant parfaitement l'affaire.

Pour finir, je ne peux que vous encourager à signer la pétition contre les racketiciels et à lire « Le hold-up planétaire » de Roberto Di Cosmo et Dominique Nora qui, malgré ses 10 ans, reste un livre d'une brûlante actualité.

15fév.

3Go pour le prix de 4 ! Quand les fabricants marchent sur la tête...

En jetant un oeil distrait sur les publicités qui ont envahi ma boîte à lettres ce matin (il faut décidément que j'aille d'urgence à la mairie pour me procurer un autocollant Stop Pub), un catalogue Boulanger a retenu mon attention.

Sur la première page, une offre jamais vue auparavant :

Oui, oui, vous avez bien lu : les gogos acheteurs de cette machines vont payer pour 4Go de mémoire vive alors que le système d'exploitation fourni (Windows Vista Édition Familiale Premium, de sinistre mémoire) est incapable d'en détecter plus de 3 !

Packard Bell ne cessera donc jamais de m'étonner. Si ils voulaient réellement refourguer leur camelote matériel à tout prix, alors ils auraient dû choisir un vrai système d'exploitation, Ubuntu 64bits par exemple. Dans ce cas les 4Go auraient été pleinement exploités et les utilisateurs comblés par la fiabilité, la stabilité et toutes les autres qualités de GNU/Linux.