Fonctionerd

Le blog d'un fonctionnaire assez bavard et un peu nerd sur les bords. Anecdotes et tutoriels en perspective.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Keyword - téléphone

Fil des billets - Fil des commentaires

23août

Sadisme téléphonique

Je suppose que je ne dois pas être le seul dans cette situation. A tout moment de la journée, généralement quand c'est le moins opportun, vous êtes en train de manger, de pisser ou de recevoir des amis et le téléphone sonne. Au bout du fil, un(e) étudiant(e) exploité par une boîte de télémarketing et qui tente par tous les moyens de vous refiler une assurance, des meubles, un téléphone portable ou des nouvelles fenêtres quadruple-vitrage.

Voici deux techniques pour se débarrasser des gêneurs. Je tiens à préciser que je n'en veux pas à ces pauvres 'télé-acteurs' qui, au bout du rouleau, finissent par accepter les emplois les plus humiliants pour faire bouillir la marmite. Ma cible, ce sont les grosses sociétés qui sont derrière tout ça ainsi que leurs clients.

Ancienne stratégie

Il y a encore peu de temps, ma stratégie de défense contre ces coups de fils intempestifs était très simple et terriblement efficace. Dès que le correspondant commençait à débiter ses âneries, je l'interrompais sans ménagement pour lui dire "une seconde, ne quittez pas..." et je posais tranquillement le combiné téléphonique sur mon bureau. Généralement, au bout de 4 à 5 minutes à poireauter, l'importun avait compris et raccroché. 

Nouvelle stratégie, le contre-scénario

Lorsqu'ils vous appellent, les petits soldats du télémarketing ont sous les yeux un petit guide d'entretien très efficace qui est destiné à répondre à toutes vos objections afin de vous amener à leur objectif numéro 1 : un achat ou une prise de rendez-vous. L'excellent Martijn Engelbregt a eu l'idée géniale de fabriquer un guide d'entretien similaire pour ceux qui sont dérangés par les appels téléphonique. Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessous pour accéder à la version PDF de ce contre-scénario.

Au cas où le fichier viendrait à disparaitre du site original, vous pouvez également le télécharger en cliquant sur ce lien.

En y jetant un œil, vous vous rendrez compte qu'il s'agit d'une petite merveille rédigée avec beaucoup de sérieux et d'humour à disposer à proximité de votre téléphone et à utiliser dès que l'occasion se présente. J'aimerais beaucoup savoir si certains utilisateurs de ce contre-scénario ont déjà réussi à aller jusqu'au bout de l'entretien avec les coordonnées complètes de l'interlocuteur.

19janv.

Du progrès du côté des pages jaunes

Dans un précédent billet, je m'indignais du fait de recevoir encore et toujours un annuaire téléphonique chaque année dans ma boite à lettres. Il faut croire que je ne suis pas le seul dans ce cas car il existe un service permettant de demander à être radié des destinataires.

Le site des Pages jaunes semble tellement peu fier d'offrir cette possibilité que la page est plutôt bien cachée. Heureusement, grâce à jp.fox et ses tuyaux de première qualité, je suis aujourd'hui en mesure de vous révéler l'adresse de cette page :

http://www.recevoirmesannuaires.pagesjaunes.fr

La vie est belle, non ?

Eh bien j'ai quand même trouvé une faille : visiblement il n'y a aucune vérification et il est semble-t-il possible de rayer des listes n'importe quel abonné du téléphone du moment que l'on connait son nom et son adresse postale (l'adresse e-mail pouvant parfaitement être inventée).

26oct.

Bleu ? Saignant ? A point ? Calculez votre degré de cuisson avec Cartoradio

Si vous habitez en ville ou dans une banlieue résidentielle, il y a de fortes chances pour qu'une flopée d'antennes relais de téléphonie mobile aient poussé autour de votre domicile. Ainsi, tous les jours, 24 heures sur 24, vous subissez une cuisson de vos neurones tout en douceur.

Pas d'inquiétude, bientôt votre cervelle aura la consistance d'un yaourt et vous aurez atteint le stade terminal. Quel bonheur, vous pourrez regarder TF1 et adorer ça, sans la moindre culpabilité

Heureusement, avant qu'il ne soit trop tard, l'ANFR (Agence Nationale des Fréquences) met à votre disposition le site Cartoradio. Il s'agit d'une carte moyennement interactive (par là je veux dire que Mappy ou Google Maps font bien mieux au niveau de la facilité d'utilisation) qui vous permet de connaître les informations essentielles à propos des antennes qui vous entourent.

Chaque type d'antenne est identifié par un pictogramme de cette façon :

Légende cartoradio

En tapant le nom d'une commune et le numéro d'un département, on arrive facilement à tout savoir sur les ondes qui parcourent une zone géographique donnée :

Cartoradio

Ainsi, vous pouvez maintenant savoir quel est votre état de cuisson actuel. Est-ce que vous ressentez cette sensation de chaud tout d'un coup ? :)

15juin

Du jaune qui fait tache

A l'ère de l'internet et des réseaux de communication qui filent à la vitesse de la lumière, il existe un îlot de résistance qui a survécu au grand saut dans le 3ème millénaire, mais jusqu'à quand ?

Il s'agit d'un objet complètement anachronique qui vient d'arriver dans votre boite à lettres. Pas la boite électronique, l'autre. Il est jaune et blanc, pèse un bon kilo, se compose de papier fraîchement imprimé, je veux bien sûr parler de l'annuaire téléphonique et de sa soeur jumelle indissociable "Les Pages Jaunes". L'ensemble est emballé dans un plastique épais du plus bel effet que je n'ai pas osé ouvrir pour le moment.

Du coup, je me suis demandé combien de jours se sont écoulés depuis que j'ai consulté un annuaire papier pour la dernière fois... et je n'ai pas réussi à trouver la réponse.

La manne financière résultant de la vente des encarts publicitaires doit être particulièrement importante pour que l'édition d'un outil aussi archaïque arrive à dégager des bénéfices après le paiement des commerciaux, de la conception graphique, de l'impression et de la distribution.

Mais est-ce encore bien nécessaire ? Je note que mon autocollant STOP PUB n'a pas suffit à me préserver de l'arrivée inopinée des deux volumes. En tous cas, je compte bien essayer de retrouver le distributeur (à l'aide du réseau internet si possible) afin de lui rendre son annuaire publicitaire intact, ou mieux, l'obliger à venir le reprendre à domicile, mais il ne faut pas trop rêver.

Finalement, la question que je me pose est la suivante : quel est le moyen le plus écologique de chercher un numéro de téléphone ? L'annuaire papier et ses contraintes évidente (publicité, distribution polluante...) ? Le site www.pagesjaunes.fr qui implique l'utilisation d'électricité pour son fonctionnement et des composants électroniques polluants pour l'informatique du serveur et celle des internautes ? Un numéro de téléphone surtaxé 118 XXX ? Ce dernier choix est probablement le plus onéreux mais il a l'avantage de générer des emplois (bon, ok, personne n'a réellement envie d'occuper ce type de poste) et d'être accessible aux personnes qui ne sont pas équipées en informatique. Leur côté sombre est probablement le matraquage publicitaire généré à la télévision, à la radio et dans les journaux.

Le choix est cornélien. Et vous, vous faites comment ?